Quatre éléments pour un environnement d'apprentissage puissant

Un environnement d’apprentissage puissant encourage tous les élèves à tirer le meilleur d’eux-mêmes. Avec vos élèves, vous vous assurez que tous les obstacles à l’apprentissage et à la participation sont supprimés.

Fournissez le contexte

En classe, vous fournissez un «contexte» en fournissant du matériel qui aborde des sens multiples / divers (par exemple, un support visuel et auditif). En dehors de la salle de classe, vous utilisez l’école, la municipalité ou la ville comme un grand centre d’apprentissage. Sortez et découvrez les magasins dans les magasins eux-mêmes!

Support linguistique

Ne réduisez pas vos attentes envers un étudiant. Assurez-vous que vous pouvez tout faire pour que les élèves puissent répondre à vos attentes. Fournissez donc un support linguistique qui permet aux nouveaux arrivants de participer pleinement à la leçon. Quelques exemples ;

  • Faites une liste des mots et des phrases les plus courants dans la classe et visualisez-les. Cela peut aider les nouveaux arrivants à poser une question, à exprimer leur opinion, à demander une explication, à commenter un camarade de classe et à exprimer des sentiments ;
  • créer un “coin source” avec des dictionnaires ou un ordinateur de traduction ;
  • Apprendre à parler et à écrire peut être soutenu par des exercices ou des cadres d’écriture. Par exemple, lorsque d’autres élèves répondent à des questions ouvertes ;
  • Veiller à ce que les nouveaux arrivants aient également la possibilité de participer à un exercice de débat dans des groupes hétérogènes. Donnez une “carte de parole” à chaque élève à utiliser pendant la discussion. Ils ne peuvent utiliser la carte qu’une seule fois.

Interaction

Nous apprenons une langue en l’utilisant. Chaque moment de classe donne à l’élève l’occasion de parler. Deux outils pour cela sont les “questions ouvertes” et les “méthodes de travail coopératives”. Ces derniers permettent aux étudiants de travailler ensemble, la langue étant un support nécessaire. Vous trouverez ci-dessous certaines de ces méthodes de travail.

Même lorsque les réponses d’un élève sont incomplètes ou formulées lentement, il est important de lui donner l’occasion de parler, de discuter et d’apprendre activement.

Considérez l’école comme un environnement d’apprentissage. Ne vous limitez donc pas aux activités en classe. Les objectifs linguistiques ne doivent pas toujours être abordés explicitement. Voici une liste d’activités qu’une école peut organiser pour encourager la citoyenneté active chez les nouveaux arrivants qui parlent des langues étrangères et les impliquer en classe :

  • Ces étudiants sont-ils enseignés séparément? Alors, ne laissez pas cela se produire dans une vieille pièce en désordre depuis quelques années. Ce groupe vulnérable mérite un environnement didactique qualitatif.
  • Trouvez des moyens de les mettre en contact avec leurs camarades de classe autant que possible. Concentrez-vous principalement sur leurs forces et leurs intérêts. Penser à :
     participation à des équipes sportives à l’école ;
     mener ou donner des interviews pour le journal de l’école ou le blog de l’école ;
     participation à des ateliers de choix avec d’autres étudiants ;
     participation au théâtre scolaire ;
     participation à une émission musicale à la radio de l’école.

Aspects psychosociaux

Le bien-être est une condition importante de l’apprentissage. Lorsque la langue parlée à la maison par un élève est la bienvenue et a sa place à l’école, elle contribuera au bien-être de l’élève. Et un élève qui se sent bien pourra mieux apprendre. En même temps, un nouvel arrivant qui parle une langue étrangère apporte également une expérience de vie différente dans la salle de classe. Il est important de prévoir du temps et de l’espace pour cela.